Les 66 Animaux de la Mythologie Nordique

26 Fév, 2024Mythologie nordique

La mythologie nordique n’est pas seulement peuplée de dieux, de déesses et de créatures légendaires. En effet, les animaux de la mythologie nordique jouent un rôle important dans le folklore viking, au travers des récits et sagas vikings. Gardiens et messager des dieux, ces animaux, qu’ils soient réels ou mythologiques, représentent des symboles et valeurs importantes aux yeux du peuple scandinave.

Plongez dans l’univers fascinant des animaux des mythes nordiques en découvrant leurs multiples significations ainsi que leur importance dans les croyances vikings.

Les gardiens des neuf mondes divins

Les récits anciens, composant notamment l’Edda de Snorri, présente tout d’abord les gardiens des neuf mondes divins de la mythologie nordique. Ces animaux puissants des mythes nordiques, qui porte également le nom de « diables du vent » ont pour rôle la protection des quatre points cardinaux (associés à des forces naturelles importantes et à de nombreux symboles).

  •  Le Loup : Hati et Sköll, sont les loups les plus célèbres de la mythologie viking. Ils poursuivent le soleil et la lune à travers le ciel, symbolisant ainsi le cycle du jour et de la nuit.
  • Le Serpent : Jörmungandr, représente le serpent de Midgard. Il entoure de sa masse imposante le monde dans les profondeurs de l’océan, prêt à libérer sa morsure mortelle lors de la bataille apocalyptique du Ragnarök.
  • L’Aigle : Perché au sommet de l’Arbre du Monde, l’aigle Veðrfölnir observe d’un œil attentif les neuf mondes. Il est le symbole de la connaissance et de la sagesse.
  • La Chèvre : Heidrun, la chèvre, broute les feuilles de l’arbre cosmique Yggdrasil et produit le breuvage dont se délectent les guerriers au Valhalla.

Le cheval : un symbole d’honneur et de royauté

Le cheval est certainement l’animal le plus sacré des légendes nordiques. Monture céleste par excellence, il est également un animal sacrificiel. Il est associé à des thèmes comme la guerre mais aussi la royauté, la loyauté et l’honneur.

Les chevaux, des animaux de la mythologie nordique

  • Sleipnir « celui qui glisse » : monture céleste d’Odin et étant née de l’union de Loki (transformée en jument) et de l’étalon géant Svadilfari. Ce cheval est unique car, il est décrit avec huit jambes, des runes incrustées dans les dents et d’un pelage gris clair. Il est le plus rapide de tous les chevaux des neuf royaumes réunis.
  • Svadilfari « celui qui fait un voyage périlleux » : est le puissant étalon qui participera à la construction des murs d’enceinte d’Asgard.
  • Alsvid « très rapide » et Arvak « éveillé tôt » : les deux chevaux qui tirent le char de la déesse Sol et possèdent deux soufflets sous les épaules pour refroidir leurs fers.
  • Blodughofi : monture du dieu Freyr.
  • Falhofnir « celui qui a des sabots jaunes clairs« , Gisl « le radieux« , Glad « le joyeux« , Glaer « le clair« , Gyllir « celui qui a la couleur de l’or« , Léttfeti « celui qui marche d’un pas léger« , Silfrintop « crinière d’argent« , Sinir « le nerveux » et Skeidbrimir « celui qui rayonne » sont les chevaux du peuple des Ases.
  • Gullfaxi « crinière d’or » : est le cheval du géant Hrungnir. Celui-ci sera tué par Thor et offrira sa monture en cadeau à son fils Magni. Un acte qui provoquera la colère d’Odin qui aurait voulu le recevoir.
  • Gultopp « toupet d’or » : monture de Heimdall, dieu de la prospérité et de l’abondance.
  • Hrimfaxi « crinière des frimas » : monture de Nött, déesse de la nuit.
  • Hofvarpnir « celui qui donne des coups de sabots » : monture de la déesse Gna, messagère des dieux.
  • Skinfaxi « crinière lumineuse » : monture de Dagr, fils de Nött et représentant le jour.

Le dragon : un symbole de la force brute et de renaissance

Les dragons sont des animaux incontournables du folklore nordique car, ils représentent de nombreux symboles. Ces créatures légendaires peuvent être associés à la fertilité ou à la protection car, les dragons sont souvent considérés comme des gardiens de la terre et de ses ressources naturelles. Mais ils peuvent aussi incarner la renaissance en représentant le cycle perpétuel de la vie et de la mort.

Dragons, des animaux de la mythologie nordique

  • Níðhöggr « celui qui frappe haineusement » : décrit selon les sources comme un dragon ou un serpent perfide, Níðhöggr est celui qui ronge les racines de l’arbre cosmique. Il est considéré comme le dragon des morts qui se repaître de leur sang et de leur cadavre. Suite à la bataille du Ragnarök, il survivra et trouvera refuge à Nidavellir.
  • Fáfnir « celui qui enlace » : Dragon important dans la saga des Völsung, Fáfnir qui était autrefois un nain prend la forme d’un dragon afin de protéger un trésor qui lui appartient. Il est cependant tué par le héros légendaire Sigurd qui s’empare de son butin mais également de son pouvoir divin.

Le serpent : un symbole de fécondité et de mort

Le serpent est un animal qui revêt plusieurs symboles dans le folklore scandinave. En muant et se déplaçant rapidement, il symbolise la renaissance et le renouveau dans le cycle éternel de la vie. Mais, il représente également la sagesse et la connaissance cachée car, il est souvent associé aux mondes souterrains et peut facilement se faufiler dans des endroits étroits. Enfin, il est un symbole de fécondité et de mort chez les guerriers vikings.

Serpents, des animaux de la mythologie nordique

  • Jörmungand « serpent de Midgard » : il est le fils du dieu Loki et de la géante Angrboda et est décrit comme un serpent géant. Il vit dans l’océan primitif et entoure le monde de son immense corps en se mordant la queue. Il est surtout le pire ennemi du dieu Thor qui réussit cependant à l’appâter lors d’une partie de pêche avec le géant Hymir avec une tête de bœuf. Or, Midgardsorm réussit à s’échapper. C’est lors de la bataille du Ragnarök que Thor réussit à l’achever d’un coup de marteau. Mais, il meurt à son tour empoisonné par une morsure mortelle du serpent.
  • Goinn « animal terrestre« , Grabak « dos gris« , Grafvöllud (« celui qui creuse sous la plaine« ), Moinn (« bête des marais« ), Ofnir (« celui qui serpente« ) et Svafnir (« celui qui plonge dans le sommeil« ) : vivant sous les racines d’Yggdrasill dans la source Hvergelmir.

Le loup : un symbole de force et de loyauté

Parmi les animaux de la mythologie nordique, le loup est une figure importante. Il est avant tout représenté comme un symbole de force et de loyauté en étant un compagnon fidèle des dieux. Mais, il peut aussi symboliser la ruse et la mort, en usant de tromperie pour parvenir à ses fins et pour son rôle crucial dans la prophétie de Ragnarök.

Loups, des animaux de la mythologie viking

  • Fenrir « loup du marais » : Il est représenté comme un loup géant et l’un des fils du dieu Loki et de la géante Angrboða. D’une immense voracité, Fenrir est capable de dévorer tout ce qui se trouve sur son passage. La crainte des dieux les pousse à l’emprisonner en le retenant avec d’énormes chaînes qui cédèrent sous sa force. Ils firent alors appel aux nains pour créer une chaîne spéciale : Gleipnir. La prophétie de Ragnarök prévoit la libération de ce loup pour combattre Odin et engendrer la fin de l’ancien monde. Elle prévoit également sa mort de l’épée de Vidar, fils d’Odin.
  • Sköll et Hati « traqueur » et « haine » : ces deux loups vivent dans les cieux et courent après la lune et le soleil. Selon la mythologie, ils cherchent à attraper la déesse Sol (le soleil) et Mani, le dieu de la Lune mais finiront par être engloutis.
  • Geri et Freki « le glouton » et « le dévoué » : sont les deux loups qui accompagnent Odin et qui ont le privilège de participer au banquet de la Valhöll.
  • Managarm « dévoreur de lune » : serait l’enfant de Larnsarxa et Fenrir et vivrait dans la forêt de fer Janvidr.
  • Hrodvitnir « loup glorieux » : souvent confondu avec Fenrir, il serait le père du loup Hati.

Le corbeau : un symbole de connaissance et de perspicacité

Le corbeau est un animal légendaire de la mythologie nordique. Cet oiseau sacré est souvent associé au dieu Odin et symbolise la connaissance et la vision vers l’Au-Delà. Mais le corbeau est également un présage de mort et sert de messager des dieux. Par ailleurs, il peut aider Odin dans la guérison des chevaux en rapportant des herbes médicinales ou en transmettant des connaissances sur les remèdes à utiliser.

Corbeaux, des animaux de la mythologie viking

Hugin et Munin « la pensée » et « la mémoire » : ces corbeaux sont toujours perchés sur l’épaule d’Odin. Huginn représente la pensée et l’intellect, il parcoure les neuf mondes afin de récolter des informations et les lui transmettre. Quant à Muninn, il représente la mémoire et la transmission des connaissances.

L’aigle : un symbole céleste et solaire

L’aigle est un animal important de la mythologie viking car, il est un symbole divin. Roi de tous les oiseaux par sa prestance et sa noblesse, il accompagne ou représente les dieux comme les plus grands héros légendaires. L’aigle à deux têtes (aigle bicéphale) renforce cette image de pouvoir suprême. Parmi les aigles les plus célèbres des récits scandinaves, nous pouvons citer :

Aigles, des animaux des mythes nordiques

  • Blodörn « l’aigle de sang » : il désigne un rituel barbare de sacrifice humain. Cette mise à mort consiste à ouvrir en deux la cage thoracique de la victime pour en faire ressortir ses poumons, telles les ailes d’un aigle déployées.
  • Hraesvelg « avaleur de charogne » : est un aigle géant souvent associé au vent et à la tempête. Perché à la cime de l’Arbre-Monde (Yggdrasill), il bat des ailes afin de créer les vents qui soufflent à travers les différents mondes nordiques. Dans le poème mythologique nordique « Vafþrúðnismál« , il est représenté comme un géant se transformant en aigle.
  • Vedrfölnir « celui qui abrite du mauvais temps » : ce faucon a une grande particularité, celle de loger entre les deux yeux du géant Hraesvelg. Il joue un rôle de protection.

Le sanglier : un symbole de force et de courage

Le sanglier dans les écrits vikings symbolise avant tout la force et le courage. De nature intrépide et capable de se défendre même face à de gros prédateurs, le sanglier est considéré par les dieux comme un animal puissant et indomptable.

Sanglier, un animal des mythes vikings

  • Gullinbursti ou Slidrugtanni « celui qui a des défenses dangereuses » : est un sanglier puissant tirant le char du dieu Freyr. Selon la légende, ce sanglier aurait été fabriqué par le nain Brokk et serait même plus rapide que les chevaux célestes.
  • Hildisvini « sanglier Hildi » : ce sanglier est la monture privilégiée de la déesse Freyja. Les écrits vikings dévoilent qu’il s’agirait en réalité Ottar métamorphosé en cet animal indomptable.
  • Saehrimnir « celui qui siffle haut » : ce sanglier a la particularité d’être mangé quotidiennement par les guerriers du Valhalla. Préparé par le cuisinier Andhrimnir dans le chaudron Eldhrimnir, il serait tué chaque jour pour nourrir les troupes avant de ressusciter le lendemain.
  • Sonargölt « sanglier d’élévage » : C’est un sanglier que les dieux sacrifient lors d’un sonarblot (« sacrifice de Son ») à Freyr, dieu de la fécondité. Ils posent leurs mains sur son dos et font différents vœux, notamment celui d’obtenir de bonnes récoltes.

Le bouc : un symbole de force et de résurrection

Le bouc dans la mythologie nordique est souvent associé à la force vitale, la fertilité et même la résurrection. Deux boucs sont d’ailleurs très respectés dans le folklore viking :

  • Tanngrisnir « dents grinçantes » : est le premier bouc tirant le char du dieu légendaire Thor. Selon certains récits mythologiques, Thor tue chaque soir la chèvre Tanngrisnir afin de se repaître de sa chair. En effet, tant qu’il garde intacts ses os et sa peau, elle ressuscite le lendemain matin.
  • Tanngnjóstr « mâchoires grinçantes » : est le second bouc à tirer le char de Thor. Il participe à toutes ses aventures au travers des neuf mondes divins.

Le cerf : un symbole de fécondité et de vitalité

Le cerf est également un animal important pour les vikings. Il représente différents symboles tels que la fécondité, la renaissance, mais aussi l’abondance et la dignité royale. Avec sa magnifique ramure, il est souvent associé à l’arbre de vie et joue un rôle de médiateur entre le monde mortel et le monde divin.

  • Eikþyrnir « cerf d’or » : ce cerf majestueux est très présent dans les écrits de l’Edda poétique. Logeant sur le toit de la Valhöll, il broute les feuilles de Laeradr « l’arbre Yggdrasil ». Le bout de ses bois laisse tomber d’infimes gouttes de sueur dans la source Hvergelmir, nourrissant ainsi les rivières des neuf mondes. Certains poèmes décrivent également que grâce à la qualité des branches de l’arbre du Monde, il produit le plus délicieux hydromel.
  • Dainn, Durathror, Dvalinn et Duneyr : sont quatre cerfs évoqués dans le poème « Grímnismál« . Ils sont associés à l’arbre Yggdrasil dont ils se nourrissent de ses savoureuses feuilles. Ils participent ainsi à son équilibre en symbolisant la vitalité et la renaissance.

La chèvre : un symbole de fertilité et d’abondance

Dans la mythologie viking, on retrouve le mythe de la chèvre nourricière portant le nom d’Heidrun. Vivant dans le royaume du dieu Odin, le Valhalla, elle broute paisiblement les feuilles de l’arbre Læraðr. Cette nourriture permet à la chèvre de produire un lait divin, remplissant un grand tonneau nommé « Sæhrímnir« . Ce tonneau servait à y verser le célèbre hydromel afin que les guerriers Einherjar puissent le boire durant leur grand festin.

Le chien : un symbole de protection et de fidélité

Bien qu’Adam de Brême, historien et chroniqueur allemand du XIe siècle, narre dans ses écrits le chien comme un animal sacrificiel (sacrifice d’Uppsal), il reste un symbole de protection et de fidélité pour les guerriers vikings. Certains chiens sont d’ailleurs des gardiens vénérés par les dieux et les déesses.

Garm « hurleur » : dans la prophétie de Ragnarök, Garm est décrit comme un chien féroce. Il est le gardien de l’entrée du royaume des morts : Helheim. Il sera libéré pour participer à la bataille du Ragnarök et combattre les dieux. Dans certains écrits de l’Edda, il est considéré comme le loup Fenrir.

Le coq : un symbole de fierté et de renouveau

Avec son chant matinal pour annoncer le lever du soleil, le coq symbolise le renouveau mais aussi la lumière après l’obscurité. Il est un animal sacré pour les dieux vikings car, son chant peut également être traduit comme un avertissement contre de potentiels dangers.

  • Gullinkambi « crête d’or » : perché sur les branches de l’arbre Yggdrasil dans le royaume de Valhalla, il annonce l’arrivée du jour aux Ases.
  • Vidofnir « celui qui piétine les arbres » : ce coq vit perché dans les branches de l’arbre Mimameid dans la demeure de Menglöd. Dans le poème « Grímnismál » de l’Edda poétique, il est expliqué que seule sa chair peut combler l’appétit féroce des chiens qui gardent son entrée.
  • Fjalar « celui qui trompe » : c’est un coq qui se caractérise par une couleur rouge clair qui vit chez le géant Eggthér et chante pour son plaisir.

Le taureau : un symbole de force et de puissance

Le taureau fait également partie des animaux de la mythologie viking qui incarnent la force et la puissance. Mais il incarne également la fertilité et la virilité et est donc un animal très vénéré par les dieux nordiques.

Himinhrjod « celui qui dévaste le ciel » : ce taureau est décrit comme le plus gros et puissant du troupeau du géant Hymir. C’est sa tête qui est arrachée par Thor pour appâter le serpent Jormungand.

La vache : un symbole de vie et d’abondance

Inspirant le mythe de la mère nourricière, la vache représente pour les guerriers vikings l’abondance et la fertilité. Elle incarne aussi la force de la nature à nourrir les êtres vivants et ainsi, assurer la vie.

Audhumla « vache sans cornes riche en lait » : est une vache primitive qui est née grâce à la fonte des glaces originelles des mondes divins. Il est narré qu’elle a contribué à la création de l’univers grâce à son pis qui a créé quatre fleuves de lait. Cette vache a également nourri le géant Ymir et qu’elle aurait sauvé Buri, l’ancêtre des dieux, en léchant le sel des glaces.

L’écureuil : un symbole d’agilité et de conciliation

Même s’il est un animal de petite taille, l’écureuil tient une place importante dans les légendes nordiques. Il représente l’agilité mais aussi de conciliation. Par ailleurs, il symbolise l’espièglerie et la curiosité en explorant le monde qui les entoure avec le plus vif intérêt. Sans oublier l’acharnement et la persévérance en prenant le soin de préparer ses provisions pour l’hiver et en anticipant les problèmes.

Ratatosk « dent qui fore » : est décrit comme un petit écureuil espiègle qui grimpe et court sur le tronc du frêne Yggdrasill. Mais c’est également lui qui transmet les paroles de l’aigle perché dans les branches au dragon Nidhogg pour créer des conflits.

Le chat : un symbole de la liberté et de la féminité

Même si le chat, contrairement à d’autres mythologies, est peu cité dans les récits vikings, il n’en reste pas moins un animal vénéré et adoré par certains dieux et déesses. En effet, la déesse Freyja en possède plusieurs en son royaume et les considère comme ses compagnons. Le chariot de Freyja est tracté par deux chats de couleur bleue. Selon différentes traditions, ces félins sont nommés Thófnir (Þófnir) et Högni dans certaines légendes, tandis que dans d’autres, ils sont appelés Brundr et Kælinn.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces produits pourrait vous intéresser

Anneau viking loup géant Fenrir argent

Anneau Viking Loup Fenrir

DécouvrirChevalières vikings poinçonnées Vegvisir et Valknut

Chevalière Viking Valknut Poinçonnée

Découvrir

Christophe de beziers vient d'acheter :

👉 Broche Viking

Christophe de Béziers vient d'acheter :

👉 Bague Viking Forces des Dragons

Christophe de beziers vient d'acheter :

👉 Coffret Cadeau viking

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique