Asgard – Royaume des Dieux Ases de la Mythologie Nordique

13 Fév, 2024Mythologie nordique

Haut dans le ciel, là où les cieux étendent leur magnificence, se trouve le lieu où habitent les dieux. Asgard est l’un des neufs royaumes de la mythologie nordique. Ce monde où résident les dieux Ases, est un lieu d’une taille, d’une grandeur et d’une beauté inégalables.

La forteresse céleste d’Asgard est entourée de murs épais qui la protègent des géants et d’autres attaques. Le puissant Père de Tout, Odin, tient sa cour à Asgard. Ici, il est également rejoint par les autres dieux Ases : Thor, Loki, Frigga, Baldur, Týr, Heimdall et d’autres.

Odin, le dieu suprême demeure plus précisément dans la salle du Valhalla, un lieu qui accueille la moitié des guerriers vikings tombés au combat. La moitié restante se dirigea vers Fólkvangr, un champ voisin du Valhalla sous l’autorité de la déesse Freyja.

Le royaume d’Asgard est relié à Midgard, le monde des humains, via le Bifröst, un pont arc-en-ciel gardé par le dieu Heimdall. Cependant, Asgard ne constituait pas le cœur de la cosmologie nordique. En dépit de sa splendeur, il représente simplement un des neufs royaumes de l’arbre cosmique Yggdrasil.

L’origine et l’histoire du royaume d’Asgard

L’origine même et la création d’Asgard, ainsi que son histoire, sont relatés dans le Gylfaginning, une partie de l’Edda en prose, une compilation de contes nordiques rassemblés par l’érudit islandais Snorri Sturluson au XIIIe siècle.

Ces histoires mentionnent le roi suédois Gylfi qui s’est rendu dans un endroit qu’il pensait être Asgard (les dieux l’ont trompé le lui faisant croire). Ainsi, Gylfi, déguisé en voyageur et se nommant lui-même Gangleri, rencontre trois manifestations d’Odin. Ces individus étranges et seigneuriaux sont assis sur des trônes, l’un au-dessus de l’autre. Gylfi les interroge et, histoire après histoire, ils révèlent ce qu’ils savent.

Selon le récit de Gangleri, l’existence d’Asgard était incontestée dans la pensée nordique : elle existait, tout comme les autres royaumes, rattachée à l’Arbre-Monde. Son histoire était marquée par les actions des Ases, et en particulier celles du Père de Tout, Odin. Au début, Odin a apporté la loi et l’ordre dans le royaume doré d’Asgard. Ensuite, il ordonna la construction d’une ville et de deux grandes salles. Construite dans le domaine de Gladsheim, le Valhalla était l’une de ces salles, et allait devenir un grand lieu de rassemblement.

Étymologie

Le terme « Asgard » (vieux norrois : Ásgarðr) est dérivé de deux mots : le vieux norrois āss, signifiant « dieu » (faisant généralement référence aux membres de la tribu des Ases), et garðr, signifiant « enclos », « jardin » ou « cour ». Ce dernier indique un certain isolement du monde extérieur, ce qui est approprié, car Asgard était largement fermé aux autres royaumes. Une traduction appropriée d’Asgard serait « l’enceinte des dieux (Ases) ».

La création d’Asgard

Après avoir insufflé la vie aux premiers êtres humains, les fils de Borr, à savoir Odin, Vili et , entreprirent la construction d’Asgard, une forteresse céleste destinée à devenir le domicile des dieux Ases. Ce projet ambitieux était motivé par le désir de créer un sanctuaire sûr et sacré, une enclave divine au sein de l’univers où les dieux pourraient régner, se réunir et veiller sur les hommes.

Sturluson a décrit la création d’Asgard par Odin dans Gylfaginning (The Fooling of Gylfi) – la première partie de Prose Edda (chapitre 14) :

« Au commencement, il établit des souverains, et leur donna l’ordre de décréter les destins avec lui, et de donner des conseils concernant la planification de la ville ; cela se passait dans le lieu appelé Idavold, au cœur de la ville. Leur première œuvre fut de créer cette cour où se dressent leurs douze sièges, et un autre, le grand siège que le Père de tous possède lui-même.

Cette maison est la mieux construite de toutes sur terre, et la plus grande ; de l’extérieur comme de l’intérieur, elle est tout comme une pièce d’or ; les hommes l’appellent Gladsheim. Ils ont également construit une seconde salle : c’était un sanctuaire que possédaient les déesses, et c’était une maison très belle ; les hommes l’appellent Vingólf.

Ensuite, ils façonnèrent une maison, où ils placèrent une forge et fabriquèrent en outre un marteau, des pinces, et une enclume, et à l’aide de ceux-ci, tous les autres outils. Après cela, ils forgèrent du métal, de la pierre et du bois et travaillèrent si abondamment ce métal appelé or, qu’ils eurent tous leurs ustensiles ménagers et tous les plats en or. »

Asgard, la gigantesque cité des dieux

Bien que le panthéon nordique compte quelques dieux Vanes (Vanir), la majorité des divinités est composée des dieux Ases (Æsir). Chacun des dieux possède une grande salle située à Asgard. Dans le poème Grímnismál de l’Edda Poétique, Odin raconte au jeune Agnar la splendeur d’Asgard et l’imposante majesté des salles des dieux.

Salles des dieux

Voici quelques-unes des principales salles divines de la mythologie viking :

  • Thrudheim, est la forteresse de Thor. Son manoir s’appelle Bilskirnir, ce qui signifie « claquement de foudre », et compte 540 pièces. Thor y réside avec son épouse Sif et leurs enfants.
  • Freyja vit dans un manoir appelé Sessrumnir, construit sur la prairie ou le champ nommé Fólkvangr, où la moitié des guerriers tombés au combat se dirigent après leur trépas.
  • Baldur réside dans sa splendide résidence d’Asgard, nommée Breidablik. Elle est exempte de toute souillure, car Balder, « dieu de la lumière, la beauté, la jeunesse et l’amour », y vit.
  • Forseti – le dieu de la justice – a également son palais à Asgard. Sa demeure s’appelle Glitnir. En tant que médiateur et gardien de la paix, Forseti entend les affaires et rend des jugements dans cette salle.
  • Valaskjálf se dresse comme la somptueuse salle d’Odin, lieu de convergence des dieux. Nichée au cœur d’Asgard, elle se pare d’un toit d’argent éclatant. Dans cette enceinte se trouve Hlidskjálf, le trône d’où le Père de Tout observe l’univers.

Le Valhalla

Il existe cinq lieux au total où les âmes des morts peuvent être envoyées dans l’au-delà. L’un est Fólkvangr (le royaume de la déesse Freya, situé à Asgard). Un autre est Helheim (le royaume de la déesse Hel). Le troisième est le royaume de Ran (gouverné par la déesse Ran). Certains sont restés dans leur tumulus (la tombe ou la tombe de quelqu’un). Enfin, d’autres sont envoyés au Valhalla (la salle des héros d’Odin).

Au-delà des glorieuses portes d’Asgard, le tout-puissant Valhalla « Salle des tués » a posé ses fondations. C’est un endroit qui scintille dans l’esprit de chaque guerrier viking. Connu pour être le dernier lieu de repos après une mort courageuse au combat. Comme leur nom l’indique, les intrépides Valkyries sont chargées de sélectionner les meilleurs parmi les guerriers tombés au combat. Ils rejoindraient les rangs des Einherjar, l’armée d’Odin pour combattre à ses côtés lors du Ragnarök.

Valhalla est une salle géante qui compte 540 portes. Chaque porte est si immense que 800 guerriers peuvent entrer et sortir en même temps sans se heurter. De grands boucliers dorés forment le toit du Valhalla et ses murs sont des lances en bois.

Deuxième salle d’Odin et autres lieux d’Asgard

Valaskjálf se dresse comme la somptueuse salle d’Odin, lieu de convergence des dieux. Nichée au cœur d’Asgard, elle se pare d’un toit d’argent éclatant. Au sein de cette imposante enceinte réside Hlidskjálf, le trône exalté depuis lequel le Père de Tout embrasse du regard l’immensité de l’univers. Frigg, son épouse, dispose également de sa propre demeure au sein d’Asgard, nommée Fensalir.

Idavoll, vaste plaine centrale d’Asgard, sert de carrefour où les divinités aiment à se retrouver. Parmi les lieux primordiaux d’Asgard figure Gladsheimr, un hall de réunion arborant treize trônes majestueux destinés aux Ases. Vingólf, quant à elle, accueille les assemblées des déesses.

Le vaste domaine de Vígríd a également trouvé sa place à Asgard. C’est là que se déroulera le crépuscule des dieux, la fin des temps dans la mythologie nordique.

Le Bifröst : un pont reliant Asgard et Midgard

Le Bifröst est l’unique passage vers le royaume d’Asgard. Ce pont arc-en-ciel, aux couleurs éclatantes, s’étire depuis les portes sacrées d’Asgard jusqu’à Midgard, le monde des mortels.

Près des portes d’Asgard se dresse la forteresse colossale Himinbjörg, la demeure de Heimdall, observateur et gardien des dieux. Assis aux confins du ciel, il scrute l’horizon, prêt à défendre le pont contre les assauts des géants, ennemis jurés des dieux. Heimdall, doté de la robustesse de la terre, de la puissance de la mer, d’une vue perçante capable de discerner les menaces les plus lointaines et d’une vigilance sans faille, est le protecteur infaillible du Bifröst.

Dans sa garde éternelle, il tient le Gjallarhorn, instrument dont le son retentissant est capable d’alerter les divinités d’Asgard à l’approche du moindre danger. Ce cor, dont l’écho porte à travers les neuf mondes, est le signal d’alarme ultime, prélude à la mobilisation des dieux face à l’invasion imminente.

Le Bifröst, ainsi gardé, demeure le trait d’union entre Asgard, le royaume des dieux et Midgard, la terre des humains. Néanmoins, il représente un point de vigilance constante, agissant comme un portail d’entrée vers Asgard pour les entités du chaos.

La guerre entre les Ases et les Vanes

Après la création du monde, l’un des premiers événements mentionnés dans la mythologie nordique est la guerre entre les Ases et les Vanes. Le pouvoir des Ases se reflète dans leur force et leur art de la guerre. Les Vanes, quant à eux, sont des divinités qui vivent à Vanaheim et leur pouvoir se reflète principalement dans la sagesse, la fertilité et la capacité de prédire l’avenir.

Leur affrontement est décrit dans les sagas Heimskringla, par Snorri Sturluson vers 1230. Les Ases, dirigés par Odin, attaquèrent les Vanes, mais ces derniers étaient bien préparés pour faire face à cette attaque. Comme c’est souvent le cas lors d’une guerre, les pertes ont été considérables.

Finalement, les deux tribus de dieux convinrent de faire la paix. Pour sceller cet accord, il y a eu un échange d’otages. Les Vanes envoyèrent Njörðr et ses enfants Freyr et Freyja à Asgard. En échange, les Ases choisirent Hœnir et Mímir en échange et les envoyèrent à Vanaheim.

La fortification d’Asgard

Après la guerre, le royaume des Ases n’était plus qu’un champ de ruines. Ainsi, les dieux Asgardiens avaient besoin de nouvelles fortifications autour d’Asgard. Un jötunn (géant), nommé Smiðr, fut recruté pour accomplir cette tâche. Cependant, le prix que le jötunn demandait pour son labeur était considérable : Freya comme épouse. Les dieux, bien qu’à contrecœur, acceptèrent cet arrangement. Toutefois, à mesure que l’achèvement du travail du géant approchait, les dieux durent ruser pour éviter de se séparer de Freyja.

Loki, dieu de la ruse et de la métamorphose, a pris les choses en main, se transformant en jument. Il distrayait ainsi le cheval du géant, essentiel à son travail. Par conséquent, sans son cheval, le jötunn n’a pas pu accomplir sa tâche durant le temps imparti. D’un autre côté, les dieux avaient presque restauré la cité d’Asgard.

Smiðr, découvrant la supercherie, s’emporta de colère et se lança à l’assaut des divinités. Malheureusement pour lui, il croisa la route de Thor, dieu du tonnerre et redoutable exterminateur de géants, qui le pulvérisa avec son puissant marteau Mjölnir.

Le royaume d’Asgard pendant le Ragnarök

Au cœur des mythes nordiques réside la prophétie du Ragnarök, la fin cataclysmique où même Asgard est destinée à tomber. Toutefois, elle s’accompagne de la promesse d’un renouveau dans l’ère post-Ragnarök.

La destruction d’Asgard

Dans les croyances nordiques, la prophétie dit que tout doit finir par s’effondrer. Que même la majestueuse citadelle des Asgardiens et des Asgardiennes finira par être détruite lors le Ragnarök. Cet événement apocalyptique marquera la fin de toute chose, où même Asgard, avec sa splendeur et sa puissance, ne pourra échapper à la destruction.

Pendant le Ragnarök, Surt, armé de son épée enflammée, conduit les géants de feu dans un assaut dévastateur contre Asgard. Une bataille épique s’en suit, sur les plaines de Vígríd, entraînant la perte de « tous » les dieux, déesses, jötunn et créatures mythologiques. Asgard ainsi que les autres mondes de la cosmologie nordique sont détruits par les flammes puis engloutis par les eaux, laissant place au néant.

Toutefois, un filament d’espoir laisse présager un renouveau. En effet, dans certaines interprétations il est mentionné quelques dieux et deux humains parviennent à survivre à la fin des temps.

Un monde nouveau

Il est dit qu’après la destruction apocalyptique du Ragnarök, une ère de renouveau voit le jour. Cette nouvelle ère est marquée par la visite des divinités survivantes sur la plaine Idavoll, où autrefois se dressait la céleste cité d’Asgard.

Parmi ces dieux, Modi et Magni, fils de Thor, feront leur entrée, munis de Mjöllnir, le marteau de leur père. Baldur et Höd, revenus du royaume des morts, Helheim, se joindront à ce rassemblement. D’autres figures divines telles que Hermodr, les fils d’Odin, Vidar et Váli, parviennent également à survivre au chaos.

Ensemble, ils s’installeront pour échanger sur les mystères, les runes, et leurs jeux d’autrefois. Ils reviendront sur les grandes épopées et les défis surmontés, tels que les combats contre le serpent de Midgard et le loup Fenrir.

La völva, une prophétesse parle des descendants de deux frères, qui pourraient être Höd et Baldur, ou Vili et Vé, se consacrant à la tâche colossale de reconstruire le monde. Ainsi, ils marquent le début d’une nouvelle ère pour l’univers.

Deux êtres humains, un homme et une femme ont également survécu au Ragnarök. En effet, Lif et Lifthrasir (qui signifie : Vie et Vitalité) ont échappés au Ragnarök en se cachant dans le bois Hoddmímis holt. Après être sortis de leur cachette, leur destin est désormais de repeupler la terre afin que le nouveau cycle de vie puisse commencer.

Asgard dans la culture populaire

Asgard maintient son emprise sur l’imaginaire populaire. Notamment grâce aux productions Marvel telles que Thor et Avengers mais aussi de par sa présence dans diverses autres œuvres.

Asgard dans Marvel et Avengers

Le royaume d’Asgard reste très présent à travers la cinématographie et les comics Thor et Avengers de Marvel. Dans les films Marvel, Asgard apparaît comme un royaume mythique flottant dans l’espace. Cette interprétation d’Asgard présente un palais majestueux dans une vallée luxuriante, encadrée par des montagnes enneigées.

Dans cette version cinématographique, Asgard est détruit par Surt, le jötunn de feu armé de son épée enflammée. Dans « Avengers : Endgame », le concept de « Nouvel Asgard » est introduit, où Thor et les Asgardiens restants trouvent refuge sur Terre après la destruction de leur royaume d’origine. Ce nouveau foyer est situé dans un charmant village de pêcheurs, en Norvège, qui devient un sanctuaire pour les survivants Asgardiens.

D’autres références culturelles

Asgard a prêté son nom à de nombreux autres mondes fantastiques. Aussi, elle est apparue comme une ville dans Conan le Barbare, comme une race d’êtres dans la série Stargate et comme un plan extérieur dans Donjons et Dragons. Le nom du royaume a également été adopté par une brasserie allemande (Asgaard), ainsi que par plusieurs groupes. Pour finir, le nom d’Asgard a même été utilisé pour désigner une formation de gaz naturel en Norvège.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces produits pourrait vous intéresser

Bague viking nordique la déesse du Soleil Sol en plaqué or

Bague Viking la Déesse du Soleil en Or

DécouvrirMontre boussole Viking Vegvisir à quartz en bois, cadeau homme, ados pour fêtes noel anniversaire

Montre Boussole Viking Vegvisir

Découvrir

Lara de LISIEUX vient d'acheter :

👉 Couteau Viking Dragon

Lara de LISIEUX vient d'acheter :

👉 Couteau Viking de Ragnar

Nil de AMBOISE vient d'acheter :

👉 Bague Viking Serpent de Loki

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique