Ymir – Géant Primordial de la Mythologie Nordique

22 Mar, 2024Mythologie nordique

Ymir est le premier être originel de la mythologie nordique. Ce géant primitif a vu le jour grâce à la vache Audhumla qui le libère de sa prison glacée en léchant les parois du Ginnungapap. Le nourrissant de son lait divin, elle lui permet de survivre pour engendrer la création de l’univers cosmique viking et la race des Jötnar, les géants nordiques. Partez à la découverte de la légende d’Ymir, le Jötunn à l’origine de la naissance du monde scandinave.

La génèse du géant Ymir

Pour comprendre la légende du géant Ymir, il faut remonter à la création de l’ère nordique. En effet, à cette époque, seul existait un vaste gouffre abyssal du nom de Ginnungapap. Il séparait deux mondes : celui du feu : Muspellheim et celui de la glace : Niflheim qui entrèrent un jour en collision. Le souffle brûlant faisant fondre le givre en minuscules gouttes, la vie jaillit de l’abîme infini, laissant émerger des glaces la vache sacrée Audhumbla.

Dans ce lieu encore sombre et inhabitable, l’animal divin se mit à lécher les parois du Ginnungapap en libérant Ymir de sa prison glacée. Ainsi, débute la création du monde nordique. Voici un extrait du « Völuspá » qui décrit la genèse du géant primitif Ymir :

« Là où les temps commencèrent,
Ymir habitait,
il n’y avait ni sable ni mer,
ni vagues froides ;
la terre n’était pas là
ni le ciel supérieur,
il n’y avait que le gouffre de Ginnungagap,
et nulle part l’herbe. »

Dans les anciens écrits scandinaves, Ymir est décrit comme un géant d’une taille impressionnante et d’une stature colossale, à l’instar des titans de la mythologie grecque. Il possède également un très mauvais caractère, ce qui va le conduire à sa perte.

Les origines d’Ymir

Personnage fondamentale de la mythologie viking, l’histoire du géant primitif Ymir est citée dans de nombreuses sources historiques, comme :

  • L’Edda poétique : la naissance d’Ymir et la création du monde sont expliquées dans le « Völuspá »
  • L’Edda en prose de Snorri Sturluson : dans la partie du « Gylfaginning » (« La Duperie de Gylfi »), on retrouve la description d’Ymir comme l’être vivant originel du cosmos viking.

En vieux norrois, le nom d’Ymir peut signifier « glouton » ou encore « mangeur d’hommes ». Ce géant que l’on peut apparenter à un titan grec porte aussi le nom de Brimir ou d’Aurgelmir, en fonction des écrits anciens.

Ymir, l'ancêtre des Jötnar

La naissance de Búri

La légende d’Ymir est liée à celle de Búri (ou Bure). En effet, en libérant Ymir du sel et du givre qui recouvrent son corps, Audhumbla permet également à Búri de voir le jour. Sa naissance prit trois jours : le premier jour, ses cheveux se dessinent au travers de la glace. Le second, sa tête apparaît. Et enfin, à l’aube du troisième jour, le dieu est né. Cet être est le plus ancien de tous les dieux vikings car, il est le père de Bur et le grand-père d’Odin, Vili et Vé. Son nom peut être traduit du vieux norrois comme « géniteur » ou « procréateur », soulignant son rôle important dans la cosmogonie scandinave.

Le mythe de Búri apparaît dans le chapitre 6 du Gylfaginning de l’Edda de Snorri. Hár, Jafnhár et Þriði expliquent au roi légendaire de Suède Gylfi, l’origine de ce dieu des temps anciens :

« Elle léchait (Audhumbla) les pierres de givre, qui étaient salées. Le premier jour qu’elle les lécha, une chevelure d’homme se dégagea d’une pierre le soir, le deuxième jour, une tête d’homme se dégagea, et, le troisième jour, ce fut un homme tout entier qui apparut. Son nom est Buri. Il était beau, grand et vigoureux. Il engendra un fils appelé Bor, et celui-ci épousa Bestla, la fille du géant Bolthorn, avec laquelle il eut trois fils : le premier est appelé Odin, le second Vili, et le troisième Vé. »

Ymir, le père des Jötnar

Premier être originel de la mythologie viking, Ymir est également le père de tous les Jötnar, les géants colossaux du royaume de Jotunheim. Ces êtres sont issus du corps même du géant primitif. La légende raconte qu’après s’être repu du lait divin Audhumbla, Ymir, surnommé le Titan, s’allonge dans l’herbe pour faire une sieste.

Or, Surt, le géant de feu gardien du Muspellheim envoie une immense flamme de son épée qui s’écrase non loin du géant. La chaleur est si intense, qu’Ymir se mit à suer à grosses gouttes engendrant ainsi deux enfants (un homme et une femme) d’une laideur sans nom. Par ailleurs, une autre créature difforme et gigantesque nait de ses jambes : Thrudgelmir (Þrúðgelmir), le géant à 6 têtes.

« Puis, pendant qu’il dormait, il transpirait, et de la sueur sous sa main gauche, un mâle et une femelle grandirent, et de ses pieds joints, un autre à six têtes grandit. C’est ce qu’on appelle les géantes des glaces. Et ensuite, quand la vache lécha les pierres qui étaient salées, le jour de sa naissance, il ôta la vie, laissa les pierres et lui prit du lait, et Ymir but. »

En outre, d’autres légendes vikings affirment qu’Ymir est également le créateur de la race des nains. A sa mort, la chair de son cadavre se fait ronger par les asticots qu’Odin attrape en les dotant de la raison, donnant ainsi vie à ce peuple.

Le règne des Jötnar

Après avoir engendré une colossale descendance, Ymir et ses enfants règnent en maîtres sur les terres de Jotunheim. Leur force est si colossale qu’ils dominent le monde viking, au grand dam des dieux. Ainsi, ils sont capables de façonner les montagnes et les rivières mais aussi, de créer la vie. Ymir est le chef de ce peuple puissant et est vénéré par tous les géants vikings. Or, malgré cette domination, le règne des Jöntar et d’Ymir va connaître une immense chute.

La mort d’Ymir

Ymir est un géant sanguin, avec un caractère très difficile et d’une brutalité impressionnante. Exaspéré par ce comportement et par la menace que représente le peuple Jötunn, Odin décide de s’en débarrasser. Après l’avoir assassiné avec l’aide de ses frères, le dieu viking jette son corps dans l’abîme du Ginnungapap.

Le sang perdu par le géant primitif est si important, qu’un déluge apocalyptique s’abat sur l’univers. Ce déferlement météorologique décime tous les géants, sauf le petit-fils d’Ymir, Bergelmir, fils de Thrudgelmir, et son épouse.

D’autres légendes racontent que certains géants auraient trahi Ymir pour récupérer le pouvoir et le faire tomber. Ce conflit jouerait un rôle important dans la chute d’Ymir et son contrôle, permettant ainsi aux dieux de le tuer. En effet, la mort du géant fractionnera le peuple des Jöntar qui s’en trouvera affaibli.

La création des neuf mondes divins

Odin se sert de la dépouille du titan Brimir pour créer les neuf mondes divins de la mythologie viking. De sa tête est née la terre, de son sang est née la mer, sa chair sert à remplir le gouffre béant du Ginnungapap, tandis que ses cheveux donnent vie aux arbres, son sourcil créait Midgard et ses os se transforment en montagne.

Par ailleurs, ses membres les plus robustes servent à solidifier les remparts de la demeure de la belle géante Menglod, habitant sur le mont Lyfjaberg, près du ciel. Snorri Sturluson narre cette création des neuf mondes divins dans son Grímnismál :

« De la chair d’Ymir la terre a été créée,
Et de sa sueur [ou, dans certaines versions, du sang] de la mer,
Des montagnes d’os,
Des arbres de cheveux,
Et de son crâne le ciel.
Et de ses sourcils les dieux joyeux ont fait Midgard,
la maison des fils des hommes
Et de son cerveau
Ils ont sculpté les nuages ​​sombres. »

Néanmoins, les dieux ne s’arrêtent pas là pour renforcer leur protection face aux géants. Aussi, ils se servent des cils du Jötunn pour créer une barrière protectrice autour du monde des hommes, Midgard. Enfin, ils font construire le pont du Brifost pour relier Asgard, leur monde, à Midgard.

Ymir dans la culture populaire contemporaine

L’histoire de Brimir, le géant de glace, a fortement nourri l’imaginaire collectif et de nombreux artistes contemporains. L’œuvre la plus parlante de l’influence de ce titan est certainement le manga « L’Attaque des Titans ». Dans ce shōnen manga, Ymir Fritz reçoit les pouvoirs des titans qu’il transmet à son tour pour créer de nouveaux titans. Cette créature épouse alors le roi et de leur union naissent trois filles : Sina, Rose et Maria. Ces jeunes filles engendreront les trois murs de protection de l’humanité.

Mais on retrouve également le titan Ymir dans le premier roman de Rich Larson, qui porte son nom. Dans ce livre, Ymir représente un monde de glace fait de violence et de douleur. Enfin, dans le jeu vidéo Assassin’s Creed Valhalla, le joueur doit récolter les larmes et la pierre de sang d’Ymir, collectées par Odin durant ses voyages.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces produits pourrait vous intéresser

Bague viking écailles serpent

Bague Viking Écailles Serpent

DécouvrirBijoux de barbe runes viking

Bijoux de Barbe Runes Viking

Découvrir

Christophe de Béziers vient d'acheter :

👉 Bague Viking Forces des Dragons

Christelle de Cunlhat vient d'acheter :

👉 Bague Viking Griffes du Loup Fenrir

David de COISE vient d'acheter :

👉 Boucles d'Oreilles Entrelacs Lagertha

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique