Hermód – Dieu Messager Divin

7 Avr, 2024Mythologie nordique

Les divinités sont des personnages fascinants de la mythologie nordique. Parmi ces figures emblématiques, Hermód est le messager divin et le dieu du courage. Fils d’Odin, sa légende est surtout connue pour le long voyage qu’il entreprend afin de ramener son frère Baldr du royaume d’Hel. Cet acte héroïque met en lumière la bravoure et la hardiesse de ce dieu nordique assez méconnu.

Les origines d’Hermód

Même s’il est le fils d’Odin, Hermód est un dieu peu cité dans les sources historiques. On le retrouve principalement dans l’Edda poétique, dans le poème « Baldrs draumar » (Rêves de Baldr) et dans le « Gylfaginning ». Ces textes relatent la quête d’Hermód pour sauver son frère du royaume des morts :

« Hermod, tu chevaucheras neuf mondes
pour demander à Hel
si Baldr, ton frère, peut revenir. »

(Extrait de « Baldrs draumar »)

On le retrouve également dans l’Edda en prose de Snorri Sturluson, notamment dans la partie « Gylfaginning ». Lui aussi raconte le long voyage qu’entreprend le dieu nordique entre le monde vivant et celui des morts.

« Alors Hermod monta sur Sleipnir et chevaucha vers Hel. Il ne s’arrêta pas avant d’arriver à la maison de Hel. »

Néanmoins, dans le poème scaldique Hákonarmál et le poème Hyndluljóð, Hermód est présenté non pas comme un dieu mais comme un roi ou un héros légendaire. Cela est également le cas dans Beowulf, un poème anglo-saxon du VIIe siècle qui évoque un certain roi danois du nom d’Hēremōd, qui pourrait être le même personnage. C’est un sujet qui continue de passionner les historiens de la mythologie nordique.

« De garder bonne humeur ;
C’est lui qui concède et donne
L’or aux guerriers ;
Il donna à Hermod
Heaume et broigne,
Et à Sigmundr
Une épée en cadeau. »

(Strophe 2, Hyndluljóð)

Le nom d’Hermód peut être traduit par : « courage » ou encore « esprit ». Il peut également être orthographié comme Hermóðr ou Hærmóðr.

La légende d’Hermód

Hermód est le fils d’Odin et de Frigg et le frère de Baldr et Höd. Son rôle ne devient important qu’à la mort de Baldr qui se fait involontairement assassiner par Höd, à cause d’une ruse de Loki.

Baldr a été envoyé au royaume des morts, chez la déesse Hel. Odin et Frigg ne se remettent pas de la perte de leur enfant bien aimé. C’est pourquoi, Hermód propose de se rendre à Helheim afin d’espérer sauver Baldr, en offrant une rançon à Hel.

Hermód au royaume de Helheim

Le long périple d’Hermód

Pour lui permettre de voyager plus rapidement, Odin lui offre son cheval légendaire à huit jambes, Sleipnir. Ainsi, pendant neuf nuits, Hermód chevauche sans relâche pour atteindre le pont doré Gjallarbrú et traverser le fleuve Gjöll.

Le pont est gardé par une jeune fille portant le nom de Modgud qui remarque que Hermód n’est pas un mort. Le dieu nordique lui explique sa venue et Modgud lui répond qu’elle a aperçu Baldr marcher sur le pont et se rendre vers Helheim.

Pendant ce temps, les dieux Ases organisent les funérailles de Baldr. Le corps sans vie du dieu est placé dans son navire avec ses effets personnels et l’anneau Draupnir, qu’Odin lui dépose. Le navire est brûlé et les dieux le pleurent à chaudes larmes.

La perfidie de Loki

Hermód ne perd pas une minute et arrive enfin devant les immenses grilles du royaume d’Hel. Grâce à Sleipnir, il parvient à les sauter et arrive dans la halle de la déesse. Baldr s’y trouve, siégeant dans un trône et Hel se tenant à ses côtés.

Le dieu supplie la déesse des morts de lui rendre son frère contre une rançon. Celle-ci n’y voit pas d’objection mais exige une condition. Pour rendre Baldr, tous les êtres vivants mais aussi les éléments naturels doivent pleurer la perte du dieu viking. Si l’un d’entre eux ne montre pas sa peine, elle gardera Baldr pour l’éternité.

Avant de repartir, Baldr remet à son frère l’anneau d’Odin afin de le lui rendre. De retour à Asgard, Hermód prévient les dieux de la condition exigée par Hel. Frigg envoie immédiatement des messagers au travers des neuf mondes pour que tous pleurent la perte de Baldr.

Tous s’exécutent avec la plus grande tristesse, sauf la géante Thokk. Celle-ci n’est autre que Loki déguisé qui souhaite prendre sa vengeance sur Odin et Baldr. A cause de sa perfidie, Baldr est condamné à rester à Hel jusqu’au Ragnarök.

Hermód dans la culture moderne populaire

Le mythe d’Hermód a inspiré le personnage portant le même nom, dans « Marvel Comics ». On le retrouve pour la première fois dans « Thor » de 1978. Dans les deux tomes de la série de bandes dessinées « Walkyrie » de Sylvain Cordurié et Drazen Kovacevic, Hermód fait partie des personnages principaux et est présenté comme le dernier des dieux Ases.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces produits pourrait vous intéresser

Boucles d’oreilles entrelacs loup vikings argent, noir

Boucles d’Oreilles Entrelacs Loup

DécouvrirCollier viking Valknut serpent dragon Ouroboros

Collier Valknut Ouroboros

Découvrir

François-Axel de Guilvinec vient d'acheter :

👉 Bague Celte Serpent Ouroboros

kathleen de passy vient d'acheter :

👉 Collier Viking les Pouvoirs de Fenrir

Laurent de Montreuil vient d'acheter :

👉 Bague Viking Déesse Hel

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique